bilboquet


bilboquet

bilboquet [ bilbɔkɛ ] n. m.
bille boucquet 1534; de bille et bouquet, dimin. de bouque « boule »
1Jouet formé d'un petit bâton pointu à une extrémité, évasé en forme de coupe à l'autre, sur lequel on doit enfiler, après l'avoir jetée en l'air, une boule percée qui lui est reliée par une cordelette.
2Vx Figurine lestée de plomb, qui ne peut se tenir que debout. poussah.
3Typogr. Petit ouvrage tel qu'affiche, lettre de faire-part, carte de visite.

bilboquet nom masculin (moyen français biller, jouer aux boules, et diminutif de bouque, boule) Jouet composé d'une boule percée d'un trou reliée par une cordelette à un bâtonnet sur lequel on doit enficher la boule. Petit travail d'imprimerie peu important (affiches, factures, cartes de visite, faire-part). ● bilboquet (synonymes) nom masculin (moyen français biller, jouer aux boules, et diminutif de bouque, boule) Petit travail d'imprimerie peu important (affiches, factures, cartes de visite...
Synonymes :

bilboquet
n. m. Jouet formé d'une boule percée d'un trou et reliée par une ficelle à un manche à bout pointu qu'il faut faire pénétrer dans le trou de la boule lancée en l'air.

⇒BILBOQUET, subst. masc.
A.— JEUX
1. Jouet composé d'une boule percée d'un trou, reliée par un cordon à un bâtonnet concave à l'une de ses extrémités, pointu à l'autre, où elle doit s'encastrer, en retombant après qu'on l'a jetée en l'air. P. ext. le jeu pratiqué à l'aide du bilboquet. Jouer au bilboquet :
1. Il s'amuse tout seul... Il agite, il balance un bilboquet! Un gros! un colosse! Il essaye de l'enfiler... Il loupe le coup, il rigole...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 309.
Loc. fig., fam. Pas de chance au bilboquet (Ch. MONSELET, Poésies complètes, 1880, p. 195); Il s' ébahissait :-pas possible! ... ah bah! ... en vérité ? ... pas de chance au bilboquet! (COURTELINE, Le train de 8 h 47, 1888, p. 203).
P. anal. (de fonction) [Désigne notamment différents instruments servant à ajuster une chose sur une autre]
a) TECHNOL. ,,Cercle où l'on ajuste le flan destiné à être frappé en monnaie, en médaille`` (DG). ,,Outil avec lequel le doreur place l'or dans les endroits difficiles à atteindre`` (LITTRÉ). ,,Morceau de bois tourné, arrondi par les extrémités et un peu aminci au milieu, dont se servent les coiffeurs pour friser les cheveux destinés à faire des perruques`` (GUÉRIN 1892).
b) Arg. ,,Litre de vin — Comparaison de la bouteille au bilboquet. Le bouchon de l'une s'enlève comme la boule de l'autre`` (LARCH. Suppl. 1880); cf. aussi FRANCE 1907).
2. Figurine lestée de plomb, de sorte qu'elle se trouve toujours debout. (Attesté dans Ac. 1798-1878, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, etc.). P. ext., fig., fam., vx. personnage grotesque ou sans consistance :
2. Eh bien! donc, à vos rangs, Guignols et Bilboquets! Ouvrons la grande porte! allumons les quinquets!
BANVILLE, Odes funambulesques, Évohé, Némésis intérimaire, 1858, p. 121.
Loc. fam., vx. Se tenir droit comme un bilboquet. Rester longtemps debout, immobile. Être, se retrouver toujours sur ses pieds, sur ses jambes comme un bilboquet. ,,Retrouver toujours son assiette`` (Lar. Lang. fr.), au fig., ,,n'éprouver aucun dérangement dans ses affaires, dans sa fortune, quelles que soient les traverses qu'on essuie`` (Ac. 1835, 1878).
P. anal. (de forme), arg. ,,Femme grosse et courte`` (FRANCE 1907); (cf. aussi LA RUE 1954).
B.— P. plaisant.
1. IMPR. [P. réf. à A 1] Petits travaux tels que factures, cartes d'invitation, en-têtes de lettres, etc. Synon. travaux de ville (cf. CHAUTARD 1937, p. 54; E. LECLERC, Nouv. manuel complet de typogr., 1932, p. 347; etc.). ,,Imprimé de peu d'importance, non destiné au public et non susceptible de propriété littéraire`` (Éd. 1913).
Rem. Empl. pour « presse à imprimer » dans Balzac (Les Illusions perdues, 1843, p. 560).
2. CONSTR. [P. réf. à A 2] ,,Pierre irrégulière et qui n'est bonne qu'à faire du moellon. Comme elle n'est bien stable dans aucune position, on l'a comparée au bilboquet, qui quitte de lui-même toutes les positions qu'on lui donne, pour reprendre la verticale`` (Lar. 19e).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1534 (RABELAIS, I, 22 dans HUG. : Au bille boucquet); 1576 billeboquet (BAÏF, Les Mimes, L. III, V, 171, ibid.). Prob. composé dont le 1er élément est l'impératif, soit d'un verbe biller « jouer au bâtonnet » dér. de bille « bâton dont on se sert au jeu de bâtonnet », v. bille « pièce de bois », gaul. bilia (FEW t. 1, p. 366a; BL.-W.5), soit plus prob. du verbe m. fr. biller « jeter une boule, jouer aux boules » (1375 dans GDF.) d'où p. ext. « faire tourner une pièce de bois par un bout tandis que l'autre reste en place » (GUIR. Etymol., p. 29) à rattacher à bille « petite boule ». Le second élément est, soit un dimin. de bouc (BL.-W.5), ce terme s'adressant p. plaisant à la boule, soit un dimin. de bouque « boule » à rapprocher du liég. bouquets « jeu d'osselets » (GUIR., loc. cit.) que FEW t. 15, 1, p. 199a rattache au germ. bosk, v. bois. Fréq. abs. littér. : 32.
BBG. — DUCH. 1967, § 53. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 55. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 195-196; t. 2 1972 [1925], p. 442.

bilboquet [bilbɔkɛ] n. m.
ÉTYM. 1534, Rabelais, bille boucquet; de biller, dér. de 1. bille « jouer aux boules » à l'impératif, et de bouquet, dimin. de bouque « boule ».
1 Jeu formé d'un petit bâton, pointu à une extrémité, évasé en forme de coupe à l'autre, dans lequel on doit enfiler une boule percée qui lui est reliée par une cordelette. || Jouer au bilboquet.Acheter un bilboquet ancien, en bois précieux.
1 (…) si je retournais dans le monde, j'aurais toujours dans ma poche un bilboquet, et j'en jouerais toute la journée pour me dispenser de parler quand je n'aurais rien à dire.
Rousseau, les Confessions, V, 272.
2 Vx. Figurine lestée de plomb, qui ne peut se tenir que debout. Poussah.
Par compar. || Se tenir droit comme un bilboquet : rester longtemps sans bouger. || Être toujours sur ses pieds comme un bilboquet : garder toujours la même position, quels que soient les événements.
Fig., vx. Homme dont on se joue; personne sans consistance.
2 Polignac était un petit bilboquet qui n'avait pas le sens commun.
Saint-Simon, in Pierre Larousse.
3 (1843, Balzac, « presse à imprimer »). Typogr. Petit ouvrage tel qu'affiche, lettre de faire-part, carte de visite.Syn. : bibelot, ouvrage de ville.
4 Techn. Pierre irrégulière.
5 Argot. Vx. Litre de vin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bilboquet — en buis. Le bilboquet est un jeu d’adresse composé d’une tige souvent en bois reliée par une cordelette à une boule percée d’un ou de plusieurs trous d’un diamètre ajusté à la tige. Son nom français vient de Bil le Bocquet qui désigne la pointe… …   Wikipédia en Français

  • bilboquet — BILBOQUET. s. mas. Petit instrument de bois ou d ivoire, servant à un jeu d adresse. Un bilboquet de bois. Un bilboquet d ivoire. [b]f♛/b] Il se dit aussi du Jeu. Jouer aubilboquet. [b]f♛/b] On appelle aussi Bilboquet, Une petite figure qui a… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bilboquet — BILBOQUET. s. m. Certain jeu d enfants. C est un baston creusé par les deux bouts, & qui reçoit alternativement une balle de plomb attachée à une fiscelle. Il se retrouve tousjours sur ses pieds comme un bilboquet. Il se tient droit comme un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bilboquet — steht für: ein Instrument, um dünne Goldplatten (Blattgold) auf Flächen aufzutragen, siehe Bilboquet (Werkzeug) ein Spiel, bei dem man einen Ball fangen kann, siehe Bilboquet (Spiel) ein Stück Stein, das nur noch als Bruchstein dient, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Bilboquet — Bil bo*quet, n. [F.] The toy called {cup and ball}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bilbŏquet — fr., spr. Bilbokeh), 1) Werkzeug zum Vergolden, einige Zoll lang, auf der einen Seite breit u. mit seinem wollenen Zeuge überzogen, auf der anderen rund zum Angreifen; damit wird das Gold aufgenommen; 2) (Stehaufchen). Figur aus Hollundermark,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bilboquet — (franz., spr. kä), Kugelbecher, Kugelfang, Fangspiel; Hanselmännchen oder Stehauf; Werkzeug zum Goldauftragen beim Vergolden …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bilboquet — (frz., spr. keh), ein zur Unterhaltung für Kinder dienender Fang oder Kugelbecher; Stehaufmännchen; Vergolderstäbchen (zum Goldauftragen) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bilboquet — (frz. Bilbokäh), ein früher in Frankreich übliches Spiel, das Kugelfangen. sowie das dazu gebräuchliche Instrument, der Kugelfang; an dem becherförmig erweiterten u. ausgehöhlten Ende eines Stäbchens hängt eine Kugel, diese wird aus dem Becher in …   Herders Conversations-Lexikon

  • bilboquet — (izg. bilbokȇ) m DEFINICIJA stara francuska igra drvenom kuglom vezanom za stalak ETIMOLOGIJA fr …   Hrvatski jezični portal